Quelles sont les conséquences psychologiques d'un cambriolage ?


Les réactions aux traumatismes varient d’une personne à une autre. Elles peuvent durer des heures, des jours, des semaines, des mois ou des années. Parmi les traumatismes physiques, les victimes de cambriolage peuvent subir des blessures directement à la suite d’un cambriolage ou subir un choc traumatique ultérieur.



Quel traumatisme émotionnel ?


Dans des cas extrêmement rares, car la confrontation avec le(s) cambrioleur(s) reste très exceptionnelle, les victimes de cambriolages peuvent avoir à subir des blessures physiques. Ce qui reste le plus difficile pour la plupart des personnes qui se font cambrioler est indéniablement le traumatisme émotionnel.

Les victimes peuvent avoir surtout d’intenses réactions de stress : respiration accélérée, pression artérielle et fréquence cardiaque importante, insomnies. Au niveau du traumatisme émotionnel, les victimes peuvent éprouver des blessures psychologiques ou des chocs traumatiques émotionnels qui peuvent avoir des effets à long terme.


Choc ou engourdissement

A la découverte du cambriolage, des victimes peuvent comme coupées de leurs propres émotions. Certaines disent qu’elles se sentent projetées dans un film, plutôt que de ressentir leurs propres émotions.


Déni, incrédulité, et colère

Les victimes peuvent éprouver du déni, défense inconsciente contre des souvenirs douloureux ou insupportable. Elles peuvent alors éprouver de l’incrédulité et peuvent ressentir une colère intense, assortie d'un désir d’obtenir réparation à tout prix.


Trouble de stress aigu

Certaines personnes peuvent éprouver des troubles du sommeil, des flashbacks (images intenses, vives et répétées de l’expériences traumatique), une tension extrême, une anxiété latente, des problèmes de mémoire ou d’autres symptômes de détresse émotionnelle.

Dans les cas les plus graves, une personne victime de cambriolage peut être diagnostiquée comme ressentant un trouble de stress aigu si d’autres troubles mentaux continuent pendant un certain temps. Si ces symptômes persistent après un mois, le diagnostic est clair : trouble de stress post-traumatique (PTSD).


Les troubles du stress post-traumatique (TSPT) sont des troubles psychiatriques qui surviennent après un événement traumatisant. Ils se traduisent par une souffrance morale et des complications physiques qui altèrent profondément la vie personnelle, sociale et professionnelle.




Que faire si vous êtes victime d'un cambriolage ?


Chaque victime est différente. Vous pouvez éprouver un état de choc, d’engourdissement, de déni, d’incrédulité et de colère. Les décisions à prendre en considération à la suite d’un cambriolage sont variées. Il existe différents moyens pour se remettre d’un cambriolage.

  1. Allez voir votre médecin traitant dans les jours qui suivent le cambriolage. En fonction de votre état de santé, votre médecin pourra vous proposer un traitement adéquat pour vous aider, par exemple, à retrouver le sommeil.

  2. Consulter un thérapeute qui pourra vous aider à gérer l’impact émotionnel du cambriolage. À distance de l’événement, les traitements recommandés en première intention sont les psychothérapies, par exemple cognitivo-comportementale ou EMDR (eye movement desensitization and reprocessing). Leur objectif est de limiter l’évitement mental et comportemental qui empêche le souvenir traumatique d’être intégré et traiter comme un souvenir habituel.